2022

Quatuor ESMÉ

Wonhee Bae       Yuna Ha          Jiwon Kim          Yeeun Heo

violon I                     violon II                        alto                          violoncelle

Esmé quartet belle photo.jpg

Le Quatuor Esmé est basé en Allemagne, Il est formé de quatre musiciennes sud-coréennes, les violonistes Wonhee Bae et Yuna Ha, l'altiste Jiwon Kim et la violoncelliste Yeeun Heo,
En remportant le premier prix et en balayant quatre des prix spéciaux, parmi lesquels les prix Mozart et Beethoven, au Concours international de quatuor à cordes du Wigmore Hall de Londres 2018, le Quatuor Esmé a fait une entrée fracassante dans le monde du quatuor à cordes.

le Festival de Lucerne en Suisse, le Wigmore Hall et dans tout le Royaume-Uni, le Festival Flagey Musiq3 à Bruxelles, Auditori di Barcelona, l'Opéra de Lille, le Festival de quatuors à cordes de Heidelberg, le Festival de quatuors à cordes Haydn à Schloss Esterházy à Fertöd, en Hongrie et Classic Esterházy à Eisenstadt, en Autriche. À l'été de la même année, le quatuor a été nommé en résidence au festival d'Aix-en-Provence.

En 2019, le quatuor a reçu le prix HSBC du festival d'Aix-en-Provence et le premier prix du 55e Possehl Musikpreis Lübeck. Nommées premières artistes en résidence au Lotte Concert Hall de Séoul, en Corée, pour la saison 2020/2021 et en octobre 2020, le quatuor a reçu le prix Hans-Gál de l'Académie des sciences et de la littérature de Mayence et de la fondation musicale allemande Villa Musica. L'année 2021 sera marquée par des invitations de retour au Festival Musiq3 et au Wigmore Hall, une tournée italienne et des engagements de retour en Allemagne et au Portugal. En 2022, le quatuor se produira pour la première fois en tournée en Amérique du Nord et au Japon.

Leur premier enregistrement en 2020 ( Beethoven, Unsuk Chin et Frank Bridge sur le label Alpha Classics) a été acclamé par la critique avec une critique 5 étoiles de Diapason d'Or et a été nommé comme l'un des meilleurs albums classiques de 2020 par la radio WQXR à New York.

Ecouter

Lana Trotovsek

violon

Lana Trotovsek+.jpg

Depuis ses débuts avec l'Orchestre du Théâtre Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev en 2012, Lana Trotovsek a joué avec les meilleurs orchestres du monde et dans les salles les plus prestigieuses, dont le Wigmore Hall, le Konzerthaus de Vienne, le Teatro la Fenice de Venise, le Concertgebouw d'Amsterdam et le Muziekgebouw d'Eindhoven. Festivals internationaux: Rheingau, d'Aix en Provence, du Festival international des arts de Shanghai, du Festival international de Santander, de Dubrovnik, de Bad Kissingen, de St Magnus International et d'Aldeburgh. Ses performances sont diffusées sur BBC Radio 3, Arte TV (France) et RTV (Slovénie) En 2005, sa passion et son talent ont été récompensés par le prix Prešeren, la plus haute récompense universitaire pour les arts en Slovénie. Elle joue sur un violon Pietro Antonio dalla Costa de 1750. Lana Trotovsek suscite l'admiration pour son jeu expressif et sa musicalité unique."Trotovsek est une voix émergente à suivre"Enquirer de Philadelphie « Un son chaleureux et une technique redoutable,Tisseuse de sortilèges magiques" La Vanguardia "Fraîcheur, profondeur et perspicacité" Broad Street Review

Maria Canyigueral

piano

Maria-.jpg

L'une des figures de proue de la nouvelle génération de pianistes espagnols, Maria Canyigueral a fait ses études de premier cycle

au Conservatori del Liceu de Barcelone avec puis a obtenu un Master of Arts in Performance à la Royal Academy of Music de Londres. Maria Canyigueral s'est rapidement imposée sur le circuit international du piano.Lauréate de plusieurs concours internationaux, dont le Concours international de piano d'Île de France (Paris) ; le Prix Pirani Piano Trio avec Ianthe Ensemble (Londres) et le Concours international de musique de chambre Antón García Abril (Grenade),collaboration avec Nicolas Bacri, Antón García Abril, Joseph Phibbs, Konstantia Gourzi et Moritz Eggert sur son propre projet " Avant-Guarding Mompou "qui a été créé au Conway Hall à Londres en 2018, coproduction l'Instituto Cervantes, Arts Council England, l'Institut Ramon Llull, la Fundació Mompou et la marque de mode Lilly e Violetta. Présenté au Palau de la Música Catalana à Barcelone et à la Fundación Juan March à Madrid en 2019.

Lana Trotovsek et Maria Canyigueral violoniste et pianiste solistes se produisent ou enregistrent régulièrement en duo.
Leur album d'œuvres de C. Franck, Granados, Skerjanc et Finzi (Hedone Records, 2016) a obtenu la médaille d'or aux Global Music Awards. « Théâtral Beethoven avec un soliloque extraverti, remplissant la salle, se transformant instantanément en chuchotement confessionnel". Tim Homfray the Strad « Le son compact, corsé, d'une clarté étonnante du duo Trotovsek-Canyigueral donne l'impression de sonner comme un seul instrument » Nuvol Madrid.

Elles forment ponctuellement un trio avec le violoncelliste Sébastien Hurtaud.

Ecouter

duo

trio

Sébastien Hurtaud

violoncelle

Concert-Sebastien-Invalides-00162.jpg

"La Virtuosité d’un Feuerman et l’âme d’un Rostropovich” (Fanfare Magazine).
Vibrer, transmettre, voyager, créer sont au coeur de la carrière du jeune violoncelliste Sébastien Hurtaud. Formé au conservatoire de Paris dans la classe de JM Gamard et de Michel Strauss puis au Royal Northern College of Music avec Karine Georgian son jeu s’inspire de ces deux grandes écoles du violoncelle. Soliste, chambriste l’interprète parcourt le monde invité des grands orchestres et festivals. Influencé par le monde du lyrique, c’est à l’opéra de la Monnaie qu’il apparait comme violoncelle solo invité mais très rapidement se tourne vers une carrière de soliste. Lauréat de concours internationaux Naumburg Foundation à New-York, Aldo Parisot, Sébastien Hurtaud est le seul français à avoir remporté le prestigieux concours Adam cello competition en Nouvelle-Zélande.

Marie Laure Garnier et Célia Oneto Bensaid concert exceptionnel Olivier Greif

« Un des duos chant/piano les plus complices, imaginatifs et envoûtants de la jeune scène française » Classica

Marie Laure Garnier

soprano

IMG_4580 copie bis_©Capucine de Chocqueuse.jpg

©C.de Chocqueuse

Révélation lyrique 2021 aux Victoires de la musique classique, la soprano Marie-Laure Garnier débute son parcours artistique en Guyane puis au CRR de Paris. En 2009, elle intègre la classe de chant lyrique de Malcolm Walker au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Après un brillant Prix de chant, elle obtient un Diplôme d’Artiste Interprète ainsi qu’un Master de Musique de Chambre.

Marie-Laure Garnier est lauréate de plusieurs concours, notamment du Concours International de chant de Mâcon en 2014, de la Fondation Cziffra en 2015. Au Concours Nadia et Lili Boulanger 2017, la soprano remporte le prix de la Mélodie Française aux côtés de la pianiste Célia Oneto Bensaid. Elle est nommée « Jeune Talent d’Outremer 2018 » par le Réseau des Talents d’Outremer et remporte le Prix Voix des Outremer 2019. Elle est également nommée Lauréate de l’Académie Orsay-Royaumont et Lauréate HSBC du Festival lyrique d’Aix-en-Provence.

L’artiste, prometteuse, se produit en récital sur des scènes prestigieuses : Théâtre des Champs Elysées, la Philharmonie de Paris, le Capitole de Toulouse, le Festival de La Chaise Dieu, etc. À l’étranger,  Oxford Lieder Festival, Auditorium Reina Sofia à Madrid, Salle Bourgie de Montréal, Wigmore Hall de Londres, Orangerie du Manoir de Skebo en Suède, Schumann Hauss en Allemagne, Théâtre du Bolchoi à Moscou. À l’opéra, on retrouve la soprano dans des rôles hauts en couleurs tels que La Cantatrice dans Reigen de Boesmans, Tosca de Puccini, Gerhilde dans La Walkyrie de Wagner et Ygraine dans Ariane et Barbe Bleue de Dukas au Capitole de Toulouse.

Au disque, on découvre Marie-Laure Garnier avec Le Promenoir des amants et l’hommage à Olivier Greif Les Chants de l’âme, parus chez le label B.Records, ainsi qu’avec le disque Alexandre Dumas et la musique, paru chez Alpha. En scène, on entendra la soprano très prochainement, en Guyane, dans une tournée de concerts Life is a Cabaret, aux côtés de la pianiste Célia Oneto Bensaid mis en scène par Alexandre Ethève. Elle incarnera la 5ème Servante dans Elektra de Strauss au Capitole de Toulouse en juin prochain.

Célia Oneto Bensaid

piano

CELIA OB ©CAROLINE DOUTRE_0206.JPG

©C.de Chocqueuse

 

Célia Oneto Bensaid a obtenu cinq prix au CNSM de Paris avec les meilleures distinctions

 Elle suit l’enseignement de Rena Shereshevskaya depuis 2010 puis à l’Ecole Normale Alfred Cortot où elle obtient le diplôme supérieur de concertiste en 2018.

Personnalité singulière et engagée, Célia choisit avec soin les répertoires qu’elle défend sur scène. Elle crée de nombreuses pièces dont elle est dédicataire pour certaines de David Hudry, Thomas Lacôte, Diana Syrse, et Camille Pépin dont elle enregistre les œuvres de musique de chambre dans un disque qui paraît en février 2019 chez NoMadMusic (Choc Classica, FFF Telerama…).

Chambriste recherchée, on la retrouve sur scène notamment aux côtés de Renaud Capuçon, Violaine Despeyroux, Elsa Dreisig, Marie-Laure Garnier, Olivia Gay, Léa Hennino,  Héloïse Luzzati, Fiona McGown, Raphaëlle Moreau, Xavier Phillips, François Salque…

Lauréate de nombreux concours internationaux en solo et en musique de chambre (Piano Campus, Fondation Cziffra, concours Nadia et Lili Boulanger, concours Bonneton, concours Fauré, concours Poulenc), elle reçoit le prix du public de la Société des Arts de Genève en 2017. Elle se produit régulièrement en solo, en musique de chambre et avec orchestre (orchestre de la Garde Républicaine, orchestre de l’opéra de Toulon, ensemble Appassionato etc.) et dans des festivals et salles telles que la grande Philharmonie de Paris, Piano aux Jacobins, le festival de la Roque d’Anthéron, l’Esprit du Piano à Bordeaux, la Folle Journée de Nantes, le Grand Théâtre de Harbin (Chine), le Salamanca Hall (Japon), la Salle Bourgie (Montréal), le Wigmore Hall (Londres), Festival du Périgord Noir, Piano en Valois.

 Elle se produit régulièrement à l’étranger (Etats-Unis, Japon, Russie, Italie, Angleterre, Espagne, Suède, Suisse, Algérie, Chine). En 2017, elle est soutenue par la fondation Safran, et devient  lauréate de Pro Musicis et de la Banque Populaire. Elle est également lauréate de la fondation Royaumont et devient en 2018 lauréate HSBC de l’Académie du festival lyrique d’Aix-en-Provence et devient en 2020 la première lauréate dans la catégorie “Musique Classique” du Trophée K2.

En 2021, parait son deuxième CD solo chez NoMadMusic “Metamorphosis” autour de Glass, Pépin et Ravel qui est encensé par la critique (Coup de coeur de Renaud Capuçon sur RTL, 5 étoiles Classica etc.).

Sur la saison 21/22, Célia fera ses débuts notamment à l’Auditorium de l’Opéra de Bordeaux, et au Théâtre des Champs Elysées à Paris, mais également au festival “Nouveaux Horizons” à Aix-en Provence dont les concerts sont retransmis sur Arte Concerts et France Musique.

Un disque consacré aux 18 pièces de Dante de Marie Jaëll pour piano solo paraîtra également en 2022 chez le label Présence Compositrices  crée par Claire Bodin. 

Anne-Marie Fijal

pianiste - compositrice

AMF.jpeg

Issue du Conservatoire National Supérieur de Paris avec 1er prix à l’unanimité de piano, d’ensemble instrumental, d’esthétique musicale et 3ème cycle de musique de chambre, Anne-Marie Fijal mène une carrière exigeante et rigoureuse privilégiant les rencontres et collaborations interdisciplinaires. Elle participe à des performances avec des peintres, des danseurs, des écrivains.

Par un constant dialogue entre son travail d’interprète et de créatrice Fijal réalise le lien entre des oeuvres visionnaires comme la sonate opus 111 de Beethoven, les Kreisleriana de Schumann et une de ses oeuvres. CD Sourdes Clameurs.

En 2021 elle a enregistré un disque Liszt - la sonate en si mineur et les 2 lugubres Gondolas.
Fijal a composé une quarantaine d’œuvres instrumentales ainsi qu’un opéra « Le Baiser » d'après une nouvelle de Robert Walser créé au Festival de Banff au Canada. Elle travaille les moyens de sonorisation et l’électroacoustique. Associée à des performances, elle compose pour le cinéma- (dont le film de F.W.Murnau "La Terre qui flambe" musique commandée par zdf/arte ) le théâtre et la danse, Carolyn Carlson, Karin Vyncke, concerts et enregistrements avec la grande Colette Magny, écrit la partition pour le théâtre de Jocaste de Nancy Huston.
Prix de la Critique Dramatique et Musicale 1989

Elle arrive, Fijal, musique dedans, musique dehors,avec ses indices terrestres. Elle s’assoit au clavier et ce n’est pas comme d’habitude, parce qu’elle sait que pas de ciel sans terre. Que pas de chant angélique sans ventre ténébreux. Et surtout pas de moi sans l’autre, les autres. C’est une artiste unique à cause de ça. Elle a voulu- et puis d’une façon étonnante su - ouvrir le piano ; l’ouvrir en univers. Touches cordes ivoire cuir bois. Air eau feu métal. Les éléments. Les émotions. Caresse et cri. Cette chose, la toucher toute, la faire respirer, gronder ; traverser les espaces, les époques, les extrêmes d’articulation de désarticulation, perles de pluie et martèlement militaire, Sturm and drang, exquise délicatesse. Nancy Huston

Ecouter

Portrait A.M.Fijal 02/10/21

Maciej Nerkowski                  Leszek LORENT

Baryton

nerkowski_09.jpg

Percussions

leszek_lorent.jpg

Le percussionniste Leszek Lorent forme avec le baryton Maciej Nerkowski un duo qui se consacre essentiellement à la musique contemporaine. Le répertoire du duo compte beaucoup de créations contemporaines. Festivals et concerts internationaux. Ils sont lauréats du concours international de musique de chambre contemporaine de Cracovie et AES à Amsterdam. Ils collaborent régulièrement avec le National Philharmonic Orchestra de Varsovie, l'Orchestre de la Radio Polonaise, le Great Theater et le National Opera.

Maciej Nerkowski est diplômé de la Faculté de chant de l'Académie de musique Fryderyk Chopin de Varsovie.
Son répertoire est vaste: Haydn, S.Moniuszko, Strauss, Donizetti, Puccini, Off, Berstein, Xenakis.. 

Deux fois lauréat du premier prix du concours Pieśń wieczorna Moniuszko à Białystok, lauréat de l'Österreichische Kulturforum Warschau, boursier de la Société Générale, 2ème prix du Concours international de musique de chambre contemporaine de Cracovie: Junctions et Fryderykata. enregistrements:(Zygmunt Stojowski-Prayer for Poland Op.40 ; Masses Moryto- Missa solemnis.Hommage à Josquin Desprez par Stanisław Moryto ; RES TUA par Miłosz Bembinow.
Depuis 2000, il chante en solo en Pologne et à l'étranger.
Il coopère actuellement avec le L.T.L. Opera Studio (Laboratorio Toscano per la Lirica), le Théâtre Słowacki de Cracovie, l'Opéra et la Philharmonie de Podlasie ainsi que le Grand Théâtre de Poznań, le Grand Théâtre et l'Opéra national polonais de Varsovie.

Leszek Lorent est Docteur en art musical, lauréat de concours nationaux et internationaux. Issu de l'université de musique Frédéric Chopin de Varsovie, L. Lorent est spécialisé en multi-percussions et en théâtre instrumental. En tant que spécialiste de ce domaine, il participe à des sessions de recherche et à des conférences en Pologne et à l'étranger. Chargé de cours à l'Université de Musique Fryderyk Chopin, où il dirige le studio de musique nouvelle. Bourse du Ministre de la Culture et du Patrimoine National, Bourse du Président du Conseil des Ministres, Prix de la Société Générale, Bourse de l'association des auteurs zaïques, Prix du recteur de l'UFC, Bourse Mloda Polska, Bourse pour les jeunes scientifiques exceptionnels du ministère des sciences et de l'Enseignement Supérieur.
Ecrits: Percussion Sketches ( Cultura Animi 2014). Percussion Works of Marcin Blazewicz (Cultura Animi 2015)
Albums solo : Eidos (For-tune), Kundalini. Lorent joue Blazewicz ( Requiem Records), Tonisteon (Requiem Records) - disque nominé pour le prix Fryderyk 2017.

" L’épisode central Kassandra, qui occupe une part importante du premier volet de l’Orestie de Xenakis constitue probablement le passage le plus étonnant de toute l’œuvre. Il développe un duo stupéfiant entre un baryton qui réalise d’intenses incursions dans un registre de haute-contre, et une percussion particulièrement riche et active. Cette confrontation stupéfiante est ici incarnée par le Scontri duo polonais, constitué de l’incroyable « baryton-haute-contre » Maciej Nerkowski et du percussionniste Leszek Lorent.

Le chanteur passe avec une facilité déconcertante d’un registre à l’autre, s’investissant de manière totale dans la dramaturgie de son texte."