Juillet 2021-sortie du CD

 

LISZT

Sonate en si mineur

Lugubre Gondola 1

Lugubre Gondola 2

 

piano   Anne-Marie Fijal

photo cd LISZT-1.png

Le Baiser

Livret Robert Walser - Musique Anne-Marie Fijal (commande d’Etat -1998)

Direction musicale Philippe Nahon - Mise en scène Hans Engel - Décor et costumes Gavin Semple - Lumières Linda Babins .

Mel Braun (bariton) - Marc Feldman (basson) - Peter Parthun (violoncelle) - Maya Kyoko de Forest Daryl Strain, Ralitza Tcholakova (violons) - Trish Beret, Scott Fethorn, and Peter Pavlovsky (contrebasses).

 

Le Baiser est un opéra de chambre pour baryton solo et 9 instruments et sonorisation ponctuelle.

Les trois groupes sont composés d'un trio de violons, d'un basson et d'un violoncelle et d'un trio de contrebasses.

Pour son livret, Fijal a adapté la nouvelle Le Baiser de l’écrivain suisse/allemand Robert Walser (1878-1956).

Création Mondiale août 1998 - A l’invitation du festival de musique contemporaine -Theatre Arts, Banff Centre for the Arts. Canada.

**

Mehr Licht

2 pièces de Robert Walser- Blanche-Neige & l’Etang

mise en scène Pascaline Ponti

La Criée de Marseille – Théâtre de l’Aquarium Paris- Aide au Projet- Aide à la création.

mehr_licht.jpg

musique de scène: A.M.Fijal

INTERLUDE MEHR LICHT.mp3Fijal
00:00 / 05:33

**

Phèdre performance solo

phedre 2.jpg

**

"Seule en scène, Pascaline Ponti fait entendre la partition racinienne avec un talent hors du commun, qui donne chair au verbe et le fait entendre avec une singulière acuité. En un souffle, elle passe d’un personnage à l’autre avec une habileté confondante. L’inflexion de la voix et le timbre changent, quelques détails aussi dans l’expression du visage ou la posture du corps, et immédiatement le relais a lieu. C’est magnifique. Le spectateur n’est jamais perdu et saisit la tragédie par la puissance de l’alexandrin."Cette solitude me libère de l’identification. Les rôles, ici, sont écartés au profit du verbe. L’alexandrin devient l’unique protagoniste du drame. La voix change de timbres. D’où est-ce que ça parle ? Qui parle ? J’entends une voix, celle de Racine, une voix unique mais hantée. Je me tiens dans un état de disponibilité. Je suis une demeure transitoire. Je ne m’accapare rien. Phèdre, ce n’est pas moi. J’en suis l’interprète passionnée et désintéressée."

a-telle confiée dans nos colonnes. Le résultat est largement à la hauteur de son ambition,à la fois très haute et humble.

En pantalon souple et tee-shirt, soutenue par quelques lumières, Pascaline Ponti réalise une performance exceptionnelle, d’une force sidérante."
Agnès Santi la Terrasse

**

Du fond de l'horizon les soleils rajeunis
film documentaire de Pascaline Ponti 21'
 
Etre debout. Défier la chute. S'ériger seul ou avec les autres ? Contre quoi ? Un cheminement avec le philosophe Jacques Darriulat, Ewen Giquel, jeune funambule, et Karin Oberndorfer, yogiste.

189df8_7cf70cd9aeb94bbabf78b85797cafd7b~mv2.webp
189df8_a75b26c7409d46079597678204e52dc3~mv2.webp
189df8_ad815ac7613c48839c7ba2e29993f1ae~mv2.webp
189df8_d28ba4418bdc41faaa12bfb89175b5ca~mv2.webp

**

Tenebrae   Paul Celan
composition et interprétation piano A.M.Fijal
interprète Pascaline Ponti
carte blanche "A l'improviste" France Musique

Celan_tenebrae.mp3FIJAL
00:00 / 09:10

double Album

Sourdes Clameurs

piano Anne-Marie Fijal

Beethoven op.111

Fijal  Palimpseste- Fragments

Schumann Kreisleriana

Kreisleriana_op_16_II_Tres_intime_et_pas_trop_rapide.jpg

Esmé Quartet

Solo Trotovsek

Duo Trotovsek/ Canyigueral

Trio Trotovsek/ Canyigueral/Hurtaud